MicroLa dernière sortie médiatique de Monsieur Gerard MULUMBA, alias GECOCO sur le support congolais « congomikili », pour ma part, nous renseigne sur les réelles motivations de Monsieur MULUMBA.  En effet, il est légitime, que Monsieur MULUMBA, en tant que citoyen congolais lambda, s’interroge sur l’étendue du patrimoine immobilier de l’ancien Premier Minsitre Adolphe MUZITO,  par contre, il n’est pas normal et encore moins responsable, que Monsieur MULUMBA, profite de la tribune de Congomikili, pour diffamer Monsieur MUZITO. Les accusations mettant en exergue la mise en coupe réglée des comptes du trésor public congolais par Adolphe MUZITO,  ne sont étayées par aucune preuve concrète. S’il est normal qu’une commission parlementaire par exemple se penche sur le patrimoine de l’ensemble de l’exécutif sortant, y compris Monsieur Adolphe MUZITO, il en revanche pas normal, qu’un individu dont le parcours n’est pas un exemple de probité, puisse s’ériger en donneur des leçons. Les observateurs avisés de la scène politique congolaise, se souviendront sans doute, de la rocambolesque séquestration dont deux députés congolais, Francis KALOMBO et tenez-vous bien, Gérard MULUMBA, dans une sordide histoire d’escroquerie d’un commerçant Libanais.  

http://vigilancerdc.afrikblog.com/archives/2008/06/10/9514300.html

http://fr.allafrica.com/stories/200807090767.html

 

Quelles sont les réelles motivations de Gérard MULUMBA ?

 

En convoquant les caméras et micros de « congomikili », Gérard MULUMBA sait très bien que l’audience de ce support est essentiellement constituée par les congolais de la diaspora, parmi lesquels, il y a les fameux combattants. Par conséquent, cette opération de  « coming out » de MUZITO par MULUMBA, reste un exercice de communication politique exclusivement en direction des combattants. Populiste, Gérard MULUMBA caresse cette audience dans le sens du poil.

Membre effectif de la Majorité Présidentielle, il est curieux qu’il fasse en fin de compte, le lit de l’opposition, notamment à travers son hommage appuyé à Monsieur Etienne TSHISEKEDI.

Gérard MULUMBA, proche de Jb MPIANA, ajoute de la confusion à un contexte politique en voie de normalisation.

En effet, il aurait pu attendre l’installation définitive du bureau de l’Assemblée nationale, puis initier une commission ou mission parlementaire sur les abus et autres enrichissements illicites des acteurs publics.

C’était sans doute, présager de l’intelligence, mieux, de la connaissance des procédures qui régissent l’Assemblée nationale.

            Cette sortie médiatique au demeurant aventureuse, mais met en exergue l’existence d’un agenda caché dont nous ne manquerons pas de révéler la teneur, dans les tous prochains jours.

La nouvelle République Démocratique du Congo, celle que nous attendons de tous nos voeux, sera une République exemplaire, juste avec ceux qui respectent la loi, dure avec ceux qui prennent des libertés avec la loi. cette nouvelle République suppose aussi une réelle révolution dans la tête de chaque congolais, puissant ou ordinaire.