Selon le gouverneur du Sud-Kivu, Marcellin Cishambo qui a assisté à la réunion, le Président Joseph Kabila, garant de l’unité et de la sécurité du pays, a insisté sur le fait qu’une armée ne doit pas se réclamer d’une tribu. « Le soldat doit se mettre en tête que quand on entre à l’armée, on quitte sa communauté pour appartenir à la nation », a rappelé le commandant suprême des FARDC.

Le Chef de l’Etat a également interpelé les civils, pour les appeler à assumer leur responsabilité dans la gestion de leurs frères se trouvant dans des groupes armés,  en soulignant que « ceux qui tiennent à la paix ne doivent pas se réclamer des groupes armés ».

Au cours de la même réunion, à laquelle ont aussi pris part le maire et les bourgmestres des communes de Bukavu, le Président Joseph Kabila a réaffirmé son appui aux autorités provinciales pour la poursuite, jusqu’au bout, de l’opération de récupération des immeubles de l’Etat spoliés par des tiers et ce, « avec rigueur et détermination ». Il a également promis le renforcement urgent des structures judiciaires pour pallier l’insuffisance des magistrats.

Outre cette rencontre avec les autorités militaires et des services de sécurité, le chef de l’Etat a visité l’aéroport de Kavumu et le site du crash de l’avion dans lequel avait péri son conseiller principal Augustin Katumba  Mwanke