Les infirmiers de la ville de Kinshasa sont mécontents. Plus d'une centaine d'entre eux ont marché jeudi, au centre ville, de la gare centrale à la primature. Ils revendiquent le paiement de la prime de risque professionnel pour tout le personnel, rapporte radiookapi.net Les manifestants revendiquent l'application du protocole d'accord signé en janvier 2007 entre le gouvernement et la corporation du pays. Une délégation du personnel de santé a déposé à la primature un mémorandum contenant les revendications des infirmiers de la RDC. C’est le ministre d’Etat près le Premier ministre qui a accueilli la délégation en présence du ministre de la Santé. Les discussions devaient se poursuivre ce vendredi. Selon Jean pierre Kalengany,secrétaire exécutif provincial du syndicats du cadre et agents du secteur des services, le protocole signé en janvier dernier reprend toutes les préoccupations du personnel de la santé. D'après la même source, près de 85% des infirmiers de la RDC sont des nouvelles unités, donc non mécanisés. "Si ces 85 % arrêtent de travailler, est-ce qu’on aura un support sanitaire dans ce pays? ", s'est interrogé le représentant de la corporation.