L’institution bancaire a fait savoir, dans sa lettre réf. V-Gouv./511/n° 001391 du 27 septembre 1999, qu’elle avait retiré l’agrément à la Riyad Bank Congo. Suivant le document mis à la disposition du public, la décision se conforme aux dispositions de l’Ordonnance- Loi n° 72/004 du 14 janvier 1972 relative à la protection de l’épargne et au contrôle des intermédiaires financiers. La Banque centrale du Congo, Bcc, affirme que ce retrait a eu pour conséquence la radiation de Riyad Bank Congo de la liste des banques reconnues en République Démocratique du Congo. - Aucune banque du nom de « Mint Bank Congo » n’a jamais été agréée Dans le même avis au public, la Bcc informe à l’opinion qu’elle n’a jamais agréé une banque dénommée Mint Bank Congo. En conséquence, elle a mis en garde toute personne qui se ferait prévaloir à quelque titre que ce soit de Riyad Bank congo ou de Mint Bank Congo qui concourrait à donner cette apparence ou qui ferait usage d’expressions tendant à faire croire qu’il s’agit d’établissements de crédit agréés en tant que banques. La Banque centrale du Congo se réserve le droit d’attraire en justice toute personne qui se mettrait dans une des positions dénoncées ci-devant, conformément aux dispositions de la Loi n°003/2002 du 02 février 2002 relative à l’activité et au contrôle des établissements de crédit.