Argent

Ce sommet s’ouvre ce mercredi à New Delhi, capitale de l’Inde. Les travaux des experts ont lieu vendredi dernier. La conférence des ministres des affaires étrangères s’est tenue lundi. Ce mercredi, ce sont les chefs d’Etat qui doivent se rencontrer. Le président congolais Joseph Kabila est déjà dans la capitale indienne pour prendre part à ce sommet.

A l’instar d’autres puissances économiques mondiales, l’Inde vient de concevoir une plate–forme de coopération avec les pays d’Afrique. Ainsi, le sommet de ce mercredi réunira les dirigeants de l’Union Africaine et de la Commission de l’Union Africaine, les présidents en exercice des Organisations sous-régionales et les présidents des pays membres du noyau du Nepad.

L’Inde est présente en Afrique depuis des lustres dans divers secteurs de la gestion quotidienne des populations africaines. Elle voudrait l’être sous une forme plus profitable aux nations africaines. Un éveil de conscience se lit dans le comportement du gouvernement de ce pays, au regard des changements dynamiques qui prennent place aujourd’hui en Afrique à travers des nouvelles opportunités pour un partenariat plus étroit.

Pour la RDC, selon les sources du ministère congolais des Affaires étrangères, le gouvernement de l’Inde se propose d’augmenter son appui au programme quinquennal des cinq chantiers de Joseph Kabila dans les domaines des infrastructures, de l’agriculture, des chemins de fer et celui de la coopération militaire.