chantier

Au cours d’un point de presse, ce mardi 8 avril, le ministre des Infrastructures, Travaux Publics et Reconstruction a dévoilé les principaux chantiers de Kabila à réaliser dans les dix prochains mois. Deux projets seront lancés chaque mois. Ce mercredi 9 avril, Pierre Lumbi se déplace à Lubumbashi pour donner le coup d’envoi des travaux de l’autoroute qui va relier la capitale cuprifère à Kasumbalesa.
Désormais, on sait à quoi s’en tenir si l’on veut juger l’action du Gouvernement, pour ce qui concerne notamment la réalisation de cinq chantiers de Kabila. Pierre Lumbi, ministre des Infrastructures, Travaux Publics et Reconstruction, vient de rendre public ce qu’on peut appeler abusivement le chronogramme des grands chantiers. Tout est réparti en volet. Il y a le volet routes, le volet voiries, le volet Chemin de fer et le volet bâtiment. Le programme, a précisé le ministre, a été longuement étudié. Aucune province n’est oubliée. Il s’est engagé à informer régulièrement la population sur le démarrage de nouveaux chantiers, au fur et à mesure que leurs financements deviendront certains. Pour ce faire, Pierre Lumbi a sollicité le soutien indéfectible de la population, des autorités nationales et provinciales, des partenaires de la RDC. Le Gouvernement va mettre à la disposition de l’Office des Routes du matériel neuf pour 18 brigades dont 11 seront opérationnels dans trois mois. 12.000 tonnes de matériel quittent déjà, ce 20 avril, le port de Tien Jen en Chine. L’arrivée à Matadi est prévue dans 30 jours. Le déploiement des ressources humaines a commencé sur tous les sites retenus pour les premiers travaux. Environ 70 ingénieurs chinois et 40 ingénieurs congolais sont à pied d’œuvre. La Chine a disponibilisé 350 millions Usd sur les 750 millions arrêtés pour la première année des infrastructures.
Le calendrier présenté hier mardi 8 avril est global, si l’on en croit Pierre Lumbi. En ce qu’il met à contribution toutes les agences de coopération internationale mobilisées par le Kinshasa. On cite la Banque Mondiale, l’Union Européenne, la Coopération Chinoise, la Banque Africaine de Développement, la Coopération Britannique, le Fonds Koweitien de Développement, les Emirats Arabes Unis. Ci-après l’allocution de Pierre Lumbi reprenant les principaux chantiers à exécuter dans les dix prochains mois.
Allocution du Ministre des ITPR à l’occasion du lancement officiel des grands travaux à travers le territoire national de la RDC
République Démocratique du Congo
Ministère des Infrastructures, Travaux Publics et Reconstruction
Allocution du Ministre à l’occasion du lancement officiel des grands travaux à travers le territoire national de la RDC
Mesdames et Messieurs de la Presse,
Cette conférence à laquelle vous êtes conviés est un moment fort de l’histoire de notre pays, République Démocratique du Congo. Mais, avant toute chose, laissez-moi d’abord vous remercier pour l’intérêt que vous y attachez, par votre présence nombreuse dans cette salle du Grand Hôtel Kinshasa.
C’est pour moi, l’occasion de rendre, ici, un hommage mérité à son Excellence Joseph Kabila Kabange, Président de la République, pour sa vision. Vision qui consiste à bâtir, au cœur de l’Afrique, un Congo uni, fort et prospère.
Cette vision qui, faut-il le rappeler, vise à consolider la nation congolaise par la pacification et la réconciliation des congolais avec eux-mêmes. Elle vise, en outre, la reconstruction d’un Etat de droit dont les socles traditionnels ont été sérieusement ébranlés par une série de guerres et conflits répétitifs. Enfin, il s’agit d’une vision pour développer une économie sociale, de façon à conjuguer, une fois pour toutes, le paradoxe entre les immenses potentialités du sol et sous-sol et l’extrême pauvreté dans laquelle vit le peuple congolais.
Oui, c’est lui Joseph Kabila qui, un beau jour, a dit qu’il consacrerait l’essentiel de ses énergies à réunir les conditions pour remettre les congolais au travail.
L’histoire de cinq chantiers repose, en effet, sur cette volonté de transformer le Congo, de lutter contre la pauvreté, de redonner aux services publics un sens et un contenu. En s’adressant au Congrès l’année dernière, Son Excellence le Président de la République annonçait que désormais les congolais sauront à quoi servent les richesses naturelles de leur pays. Cette déclaration devient aujourd’hui une réalité.
Mesdames et Messieurs de la Presse,
C’est aussi pour moi un motif de fierté de saisir cette même opportunité pour féliciter le Premier Ministre, le Patriarche Antoine Gizenga, pour la sagesse dans la conduite des affaires de l’Etat. Le volet des infrastructures tout comme tant d’autres projets multisectoriels sont inscrits dans le programme du Gouvernement qu’il avait présenté au Parlement. Ce programme qui, du reste, rejoint la vision du Chef de l’Etat et trace des perspectives heureuses dans tous les secteurs de la vie nationale, est un cadre stratégique de référence. C’est un contrat de Gouvernance dont l’exécution fait appel à une alliance de principes : l’amour de la patrie, les valeurs républicaines, la justice sociale, la solidarité, la liberté individuelle, la libre d’entreprise, etc. Ce programme, je le rappelle, est un tout. Il engage l’ensemble du Gouvernement. Il vise à entreprendre des réformes, à innover et changer l’ordre des choses pour, enfin, offrir à la majorité de notre population un accès aux services publics de base, à savoir, l’eau, l’électricité, la santé, l’éducation, l’emploi et les infrastructures.
Mesdames et Messieurs de la Presse,
Venons en maintenant à l’essentiel de notre message.
En m’adressant à vous, je m’adresse aussi et surtout à toute la population congolaise pour présenter le calendrier de la première phase des travaux d’infrastructures des cinq chantiers du Chef de l’Etat, Joseph Kabila Kabange.
Ce calendrier est global, il reprend les différents travaux d’infrastructures dont le lancement est programmé de mars à décembre 2008.
Il est global du fait qu’il met à contribution toutes les agences de coopération internationale mobilisées par le Gouvernement de la République : la Banque Mondiale, l’Union Européenne, la Coopération Chinoise, la Banque Africaine de Développement, la Coopération Britannique, le Fonds Koweitien de Développement, les Emirats Arabes Unis, etc.
Je profite de cette occasion pour leur adresser mes remerciements les plus sincères.
L’objet de cette conférence de presse est simple : d’un côté, l’opinion attend d’en savoir plus sur les grands chantiers qui seront lancés au courant de cette année 2008, et c’est bien normal. De l’autre, le Gouvernement en général, et le ministère des Infrastructures, Travaux publics et Reconstruction en particulier, travaillent avec rigueur, méthode et détermination depuis un an afin de planifier les grands travaux à réaliser, et surtout de mobiliser les financements nécessaires à leur réalisation.
C’est un travail énorme que de reconstruire, voire même de construire les infrastructures de notre pays, et je peux vous rassurer que depuis un an de dizaine de nos ingénieurs et experts les plus attitrés à qui je rends hommage en passant, ont travaillé jour et nuit pour que ce programme soit une réalité.
Je suis fier maintenant de vous présenter, au nom du Gouvernement, les premiers fruits de ce travail.
Mesdames et Messieurs de la Presse,
Le 25 mars 2008, Son Excellence le Président de la République donnait le coup d’envoi des grands chantiers en choisissant l’Avenue de la Libération (Ex 24 novembre) l’une des avenues les plus dégradées de notre capitale.
Il en sera ainsi pour tous les chantiers que nous allons lancer. J’ai annoncé et je maintiens un rythme minimum de 2 chantiers par mois. Pour ce mois d’avril, je pars dès demain pour lancer les travaux de l’autoroute Lubumbashi-Kasumbalesa. Après, nous lancerons comme promis les travaux de reconstruction de la route bitumée entre Bukavu et l’aéroport de Kavumu. Mais au cours des 10 prochains mois, voici les principaux chantiers :
1 Volet routes
- reconstruction du tronçon Lufumi-Kwango sur la route nationale n°1 au Bandundu ;
- reconstruction du tronçon Nsele-Lufimi sur nationale n°1 à Kinshasa et au Bandundu ;
- reconstruction du tronçon Kwango-Kenge sur la route nationale n°1 au Bandundu ;
- construction de l’autoroute Lubumbashi-Kasumbalesa, au Katanga ;
- construction de route Likasi-Kolwezi au Katanga ;
- construction de la route Lubumbashi-Kasumeno-Kasenga au Katanga ;
- construction et bitumage de la route Kasindi-Beni-Bunia-Niania au Nord Kivu et Province Orientale ;
- construction de la route Boma-Matadi, au Bas-Congo ;
- élargissement de la route Boma-Matadi au Bas-Congo ;
- réhabilitation de la route Muanda-Boma au Bas-Congo ;
Réhabilitation de la route Bukavu-Kavumu au Sud Kivu ;
- réouverture de la route Kalemie-Nyunzu-Kabalo-Manono-Mituaba-Likasi au Katanga ;
- réhabilitation de la route Bukavu-Kasongo au Sud Kivu et au Maniema ;
- réhabilitation de la route Kananga-Mbujimayi-Kabinda-Kasongo au Maniema et Kasaï Oriental ;
- réhabilitation de la route Kasongo-Kindu au Maniema ;
- réouverture de la route Kisangani-Banalia-Buta-Aketi-Bunduki-Bumba et Bulia-Bondo dans les provinces Orientale et Equateur ;
- réouverture de la route Akula-Gemena-Mbari et Boyabo-Zongo dans la province de l’Equateur ;
- réouverture de la route Lisala-Bumba à l’Equateur ;
- réouverture de la route Mongata-Bandundu-Nioki-Bikoro dans les provinces de l’Equateur et Bandundu ;
- réhabilitation de la route Batshamba-rivière Loange plus construction du pont ;
- réouverture de la route Kananga-Benadibele-Lodja ;
- réhabilitation de la route Niania-Isiro
2. Volet voiries
Ville de Kinshasa
• Construction et modernisation de 250 km de voirie de Kinshasa.
Villes des Provinces :
• Matadi ;
• Boma ;
• Kananga
• Kikwit ;
• Lubumbashi ;
• Kisangani ;
• Mbandaka ;
• Mbuji-Mayi
3. Volet chemin de fer
Tronçon Kinshasa-Matadi-Boma
4. Volet Bâtiment
* construction de 1.000 premiers logements à Kinshasa;
.*construction de 1000 premiers logements en Provinces
*construction d’un hôpital moderne à Kinshasa (450 lits) ;
*construction de deux hôpitaux au Bandundu et au Katanga (150 lits) ;
*construction de deux centres de formation aux métiers BTP à Kinshasa et à Lubumbashi ;
. construction d’un hôtel de 450 chambres à Kinshasa ;
. construction de 2 immeubles résidentiels de 26 étages chacun à Kinshasa.
Pour conclure, en plus de ces projets que je viens d’énumérer, le Gouvernement de la République va mettre à la disposition de l’Office des Routes du matériel neuf pour 18 brigades dont 11 vont être opérationnels dans 3 mois.
Je vous informe également que 12.000 tommes de matériels quittent le Port de Tien Jen en Chine le 20 de ce mois pour arriver à Matadi 30 jour après, le déploiement des ressources humaines a commencé sur tous les sites retenus pour les premiers travaux. Environ 70 ingénieurs chinois et 40 ingénieurs congolais sont à pied d’œuvre afin d’installer les premiers chantiers et enfin, j’ai le plaisir et le devoir de vous informer que le Gouvernement Chinois a déjà disponibilisé 350 millions de dollars sur les 750 millions de dollars de la première année pour les infrastructures.
Mesdames et Messieurs de la Presse,
Ce programme parait ambitieux. Sachez qu’il a été longuement étudié, que tout n’a pas encore été cité ici, que chaque province bénéficiera de plusieurs grands projets et que je continuerai désormais à vous informer régulièrement sur les nouveaux chantiers qui démarreront, au fur et à mesure que leurs financements deviendront certains. Bien sûr, il ne manquera pas de difficultés, de retards ici et là, mais j’en appelle au soutien de tous, population, autorités nationales et provinciales, partenaires de la RDC, pour que tous ces chantiers réussissent !
Je vous remercie