fardc

Initialement prévu pour ce lundi, le départ au centre de brassage de Kitona des 150 combattants issus du Pareco et du CNDP de Laurent Nkunda n'a pu s'effectuer de l’aéroport international de Goma . Selon le responsable de la Structure Militaire d’Intégration (SMI), l’avion affrété pour le transport de ces troupes est reporté pour ce mardi. Le responsable de la 8e région militaire précise qu’il y a près d’un mois que ces éléments sont arrivés au centre de transit de Kituku, situé à 10 kilomètres de la ville de Goma.

Ce report s’explique en partie par une panne technique de l'appareil affrété auprès de la compagnie Gomair. Selon le général Mayala Kyama, des négociations sont en cours en vue de l'acheminement dès ce mardi des 152 combattants qui rejoindront le processus d’intégration de l’armée au centre de Kitona, dans le Bas Congo. Les ex-combattants du CNDP constituent la majorité de ce groupe. Ils sont 102, dont 6 officiers supérieurs et 12 officiers subalternes. 50 autres combattants qui font partie de ce groupe proviennent du mouvement Pareco.

Dans l'immédiat, 130 autres combattants restent toujours cantonnés au centre de transit de Kituku de Goma, en attendant un moyen de transport, a déclaré un responsable de la structure militaire d'intégration de l'armée, SMI, à Goma.

D'après le Général Mayala depuis le déclenchement des opérations en octobre 2007, plus de 2000 combattants ont rejoint le processus d'intégration.
Sauf imprévu, les 152 éléments devront passer 45 jours de recyclage au centre de brassage de Kitona, tel que le prévoit le processus d'intégration, indiquent encore les responsables de la structure militaire d’intégration, SMI.