Entreprises_Mini_res

La décision du gouvernement provincial du Katanga a été annoncée mercredi à Lubumbashi par le gouverneur Moïse Katumbi Tchapwe. Celui-ci reproche aux sociétés minières de la place, notamment d’exporter mêmes les minerais bruts interdits et de piller les richesses de la province

Pour le gouverneur du Katanga, les entreprises minières devraient désormais implanter des concentrateurs sur place et arriver à exporter les produits finis. Cela, pour donner une valeur ajoutée aux minerais qui sortent de la province. Il y a eu beaucoup d’abus. Il y a des gens qui ont des permis d’exportation du concentré, mais qui n’ont pas de concentrateur. A la place ils n’ont que des broyeurs, donc, ils ne font que piller nos richesses, a déclaré Moïse Katumbi. D’après lui, une année avait été accordée aux entreprises concernées pour qu’elles construisent des usines métallurgiques. Des experts venus de Londres vont descendre sur terrain à partir du lundi prochain pour voir celles qui auront construit ces usines. Des certificats seront remis à celles qui auront rempli cette condition pour leur permettre de poursuivre leurs exportations, a fait savoir le gouverneur du Katanga. Mais ces entreprises seront également tenues, a-t-il ajouté, de cultiver 500 hectares de champ chacune, comme exigé par le gouvernement provincial