Chers blogonautes,

                Pour ce nouveau numéro relatif à la semaine du 21/07/08, nous le consacrons une fois de plus, au procès des présumés assassins du défunt député Botethi. En effet, ce procès a connu deux rebondissements de taille. le premier étant la révélation de l’implication de l’actuel gouverneur de la ville de Kinshasa, André Kimbuta comme étant le principal commanditaire de cet odieux assassinat. Le second rebondissement, étant l’arrestation d’un témoin clé, jusque là en cavale, nous avons cité Kady. Une fois de plus, nous réitérons nos consignes de prudence, qui demeurent valables aussi bien pour les inculpés que les témoins cités à comparaitre. Nous saluons au passage les prouesses de la police scientifique tout comme celles réalisées par des éléments de la police nationale, qui a su identifier et arrêter en un temps record, les présumés assassins.

Le jeune âge du député, son appartenance politique, l’implication des éléments d’un corps d’élite de l’armée congolaise….à ces éléments il faut ajouter une pincée de révélation sensationnelle….contribuent à donner un retentissement particulier à ce procès, notamment auprès de l’opinion congolaise.

                Ce procès passionne et occupe l’espace médiatico-politique, non seulement à cause du statut du défunt et des profils des différents prévenus. Au-delà de ces considérations, ce procès est celui de l’insécurité qui tend à se généraliser à travers la province capitale. L’assassinat du comédien Mbonge, dans la commune de Ngaliema, accroît ce sentiment d’insécurité.

                Une fois de plus, nous renouvelons nos vœux de voir éclater toute la vérité sur les motivations et éventuellement sur les instigateurs de cet odieux assassinat. Tout comme nous rappelons aux autorités de la ville province de Kinshasa, qu’il est de leur ressort de garantir et d’assurer la sécurité et la liberté de circulation des hommes et des biens sur l’ensemble de l’étendue du territoire national.