casques_bleus_arm_sLa Force de la MONUC a dû, ce jour, intervenir en utilisant la force avec l’appui de ses hélicoptères de combat, pour contraindre les troupes du Congrès national pour la défense du peuple (CNDP) de se retirer après une tentative de prise de contrôle de la ville de Masisi, située à quelque 60 km de Goma au Nord Kivu.

La Force de la MONUC est en alerte maximale dans cette zone depuis qu’hier, le CNDP avait annoncé, y compris par voie de presse, qu’il comptait prendre le contrôle d’une ville du Nord Kivu dans les prochaines 24 heures. Des accrochages avaient déjà eu lieu dans la journée de mercredi, dans les environs de Masisi, entre le CNDP et les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC), lesquels avaient entraîné des déplacements de populations qui s’étaient réfugiées autour de la base opérationnelle mobile des Casques Bleus à Masisi centre.

Depuis tôt ce matin, de nouveaux combats entre ces deux forces ont repris. Suite à plusieurs mouvements offensifs des troupes du CNDP vers Masisi centre, et plusieurs appels au retrait immédiat du CNDP de la localité de Kahungole, située à 5 km au nord de cette ville, la Force de la MONUC a lancé ses hélicoptères de combat sur cette zone. Apres plusieurs tirs de sommation, la MONUC a du tiré sur les nouvelles positions occupées par le CNDP à Kahungole Au terme de cette intervention les troupes du CNDP se sont retirés.

A l’heure actuelle, de nombreux déplacés demeurent toujours sous la protection des Casques bleus de la MONUC à Masisi centre. Quelque 80 éléments congolais et internationaux travaillant pour des organisations humanitaires ont quant à eux du être évacuées cet après midi de Masisi vers Goma, par les troupes de la MONUC.