Hopital

Un groupe du personnel de l’hôpital pédiatrique de Kalembe-Lembe dan la commune de Lingwala ayant requis l’anonymat a dénoncé la mégestion dont cette institution médicale est l’objet. Le responsable de cet établissement hospitalier gère le personnel placé sous sa responsabilité sans se référer au statut des agents de carrière des services l’Etat en prenant des mesures de suspension, révocation et affectation selon son humeur, rapporte l’Agence congolaise de presse (ACP). Cette situation a créé un clivage entre les agents de cet hôpital, les uns soumis au diktat de l’administrateur gestionnaire et les autres, qui sont de son obédience, tirent multiples avantages et sans oublier la gestion anarchique des finances. Des dons et autres matériels ou équipements reçus dans le cadre de la coopération avec les organismes internationaux ne profitent qu’à un lobby à la place de l’ensemble du personnel. L’administrateur gestionnaires, s’est permis, précise l’ACP, sans se référer aux instructions de la Fonction publique et moins encore, d’associer la délégation syndicale d’établir un horaire de service dit de «crise», mettant un groupe d’agents, principalement les femmes pourtant majoritaire, en repos tous les lundis et jeudis de la semaine, pour motif d’âge avancé. Les victimes, sont remplacées, par des éléments de la Croix-Rouge dont la plupart sont ses proches parents. De tout ce désordre organisé, le personnel de cet hôpital invite l’équipe dirigeante à prendre en compte notamment, les droits du personnel, la réintégration immédiate de leurs collègues suspendus sans motif valable, etc. …