drapeauLa République Démocratique du Congo participera au XIIème sommet des Chefs d’Etat et de gouvernement de la Francophonie qui aura lieu du 17 au 19 octobre dans la ville de Québec, au Canada.

Le ministre congolais des Affaires étrangères et de la coopération internationale, Antipas Mbusa Nyamwisi, qui a représenté la RDC à ces assises, a quitté Kinshasa mardi pour Québec où il conduit une forte délégation de la RDC à ce sommet, au cours duquel la RDC va présenter sa candidature pour abriter l’édition suivante à Kinshasa.

M. Mbusa Nyamwisi devait prendra part à partir du 15 et 16 octobre 2008, aux travaux de la conférence ministérielle en prélude au sommet. Cette conférence ministérielle a été chargée de préparer la rencontre des Chefs d’Etat et de gouvernement qui se déroulera durant cette période.

Quelque 69 Etats et gouvernements des pays francophones participeront audit sommet dont les valeurs fondamentales reposent sur le partage, la solidarité et le dialogue interculturel. Selon un communiqué de l’OIF remis à l’Agence Congolaise de Presse (ACP), quatre grandes missions sont tracées par le sommet de la Francophonie : promouvoir la langue française et la diversité culturelle et linguistique ; promouvoir la paix, la démocratie et les droits de l’homme et développer la coopération au service du développement durable et de la solidarité.

La population francophone est estimée à 803,44 millions de personnes. On recense 200 millions de locuteurs du français dans le monde, répartis sur les cinq continents. Le premier sommet de la Francophonie, indique-t-on, a eu lieu à Paris (France), en 1986. Ce qui fait que la Francophonie est devenue un lieu incontournable de réflexion et d’échanges pour les peuples ayant le français en partage.

La RDC tient à organiser le sommet de la Francophonie en 2010 à Kinshasa

Le ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale, Mbusa Nyamwisi a préparé un dossier complet sur la candidature de la RDC qui tient à organiser la XIIIème édition du sommet de la Francophonie à Kinshasa. Selon une source du ministère des Affaires étrangères, la candidature de la RDC sera présentée et défendue lors de ce sommet (Québec) en présence des différents Chefs d’Etat et de gouvernement présents à ces assises où le Madagascar est également candidat à l’organisation de ce sommet.

M. Ousmane Paye, conseiller spécial du secrétaire général de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), avait remis à M. Antipas Mbusa Nyamwisi, ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale, les « pr- requis » de l’organisation du prochain sommet de la Francophonie, rappelle-t-on. Ces exigences techniques étaient contenus dans un document qui permet de mesurer la dimension matérielle nécessaire pour organiser un sommet des Chefs d’Etat des pays francophones.