RouteUne enquête menée par l’ACP a montré que l’absence de bitume ferait défaut pour asphalter la partie de cette route comprise entre « Grammalic et le centre supérieur militaire de Binza ozone ». Les travaux de réhabilitation de la route de Matadi à Binza Ozone, exécutés par L’entreprise “ Mike ”, au niveau du camp militaire colonel Tshatshi à Binza Météo, déjà visités tour à tour par le conseiller du Président de la République chargé des infrastructures et des députés provinciaux ce la circonscription électorale de Ngaliema de Kinshasa, avancent à pas de tortue et risquent, si l’on n’y prend garde, d’être bloques, a-t-on constaté mardi.

Une enquête menée à ce sujet par l’ACP a montré que l’absence de bitume ferait défaut pour asphalter la partie de cette route comprise entre “ Grammalic et le Centre supérieur militaire de Binza ozone ”.

La même enquête, dont des ingénieurs se sont refusés à faire la moindre déclaration, renseigne cependant que les chauffeurs de  véhicules se retrouvant entre cet axe routier où le trafic est intense seraient mécontents de voir l’entreprise “ Mike ” ne pas tenir le rythme pour faire avancer des travaux.

Actuellement, les travaux sont à l’arrêt au niveau de “ l’arrêt Barré ” où l’entreprise désignée, au lieu de réhabiliter les dalles de passage enlevées au niveau des caniveaux, se contente du plâtrage du tronçon dont les trous risquent de refaire surface après quelques mois.