Les rebelles ougandais de la LRA ont attaqué, dans la nuit de mercredi à jeudi dernier, le village de Troupes_FARDCKitili, à 5 kilomètres de Ngilima, dans le territoire de Dungu, où se trouvent postés les éléments FARDC. Au cours de l’attaque, les assaillants ont incendié une dizaine de maisons des villageois, pillé des biens et enlevé 15 personnes. Ces personnes ont été relâchées jeudi matin grâce à l’intervention des FARDC venus de Ngilima à leur rescousse

Selon le commissaire de district intérimaire du Haut Uélé, André Muhula, tout est mis en œuvre pour mettre hors d’état de nuire les rebelles de la LRA. Toujours d’après la même source, les éléments FARDC se déploient progressivement dans différents villages du territoire de Dungu situé à près de 800 kilomètres de Kisangani. Pendant ce temps, près de 6 000 déplacés en provenance d’une vingtaine de villages de ce même territoire vivent toujours sans assistance à Dungu centre. Ils viennent notamment, de Duru, Nandia, Tongo, Bitima et Nakale, théâtre des attaques de la LRA en septembre dernier. Toutefois, le bureau de coordination des affaires humanitaires, Ocha/Dungu, dit avoir évalué les besoins de ces déplacés. Les différentes agences onusiennes opérationnelles à Dungu, le HCR notamment, comptent ouvrir à partir de la semaine prochaine un pont aérien avec l’Ouganda pour l’acheminement des vivres et non vivres à Dungu centre, fait savoir cette source. Ocha/Dungu estime que l’assistance aux déplacés de l’intérieur sera tributaire de la sécurisation de la région par les FARDC

Source : Radio okapi/Kinshasa