Char_FARDCL'armée gouvernementale congolaise a repris le contrôle de la localité de Nyanzale, dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC), dont s'étaient emparés jeudi les rebelles de Laurent Nkunda, a-t-on appris de vendredi de source onusienne.

Les rebelles du CDNP (Congrès national pour la défense du peuple) avaient pris jeudi matin la localité de Nyanzale, à 80 km au nord-ouest de Goma, qui abritait l'état-major d'une brigade de l'armée congolaise. Ils avaient également capturé la localité voisine de Kikuku, à 9 km plus au nord.

"Il y a eu une contre-offensive des FARDC (Forces armées de la RDC) hier après-midi. Ils ont repris le centre de Nyanzale, repoussant le CNDP dans les collines entourant la localité", a indiqué à l'AFP le lieutenant-colonel Jean-Paul Dietrich, porte-parole militaire de la Mission des Nations unies en RDC.

"La situation est calme aujourd'hui mais reste tendue, il n'y a pas de combat", a précisé le lieutenant-colonel Dietrich.

Les rebelles se sont également redéployé au sud de Kikuku, dont une partie semble être repassée sous contrôle de l'armée gouvernementale, a-t-il ajouté.

Nyanzale et Kikuku sont est situées sur le front nord-ouest des territoires sous le contrôle des rebelles de Laurent Nkunda, et sur l'axe principale de pénétration vers la ville de Kanyabayonga (120 km au nord de Goma), importante agglomération qui verrouille toute la partie nord de la province du Nord-Kivu.

"Nous avions envoyé nos blindés (hier après-midi) pour bloquer les routes et empêcher le CNDP d'avancer. On a négocié avec eux (le CNDP) d'arrêter l'offensive et nous avons eu également des contacts avec l'armée (loyaliste) sur place pour ne plus se battre", a-t-il ajouté.

"Nyanzale est important pour les FARDC car il y a un QG de la brigade intégrée. Leur retour à Nyanzale centre est important pour leur moral", selon ce porte-parole.

Interrogé par l'AFP depuis Kinshasa, le porte-parole de la rébellion, Bertrand Bisimwa, a déclaré "ne pas pouvoir confirmer cette information".

La Monuc dispose d'une base avancée aux environs de Nyanzale, autour de laquelle de nombreux déplacés ont trouvé refuge depuis le début de ces combats.