armesLes habitants du quartier Mombele et de Yolo-Sud voisin, ont appris avec beaucoup d'émotion, la découverte, tôt le matin, par des mamans maraîchères, d'une cache d'armes dans l'enceinte de l'Institut technique agricole (ITA/Mombele).

Cette école qui abrite un grand espace ou les mamans maraîchères cultivent de champs de légumes, tomates piments etc. C'est précisément dans ce champ qu'il a été découvert deux malles de couleurs bleu remplies d'armes.

Ce sont ces dames qui ont alerté le sous-Ciat de la police le plus proche pour aller voir de leurs propres yeux, ce qu'il en était au juste.

Le bourgmestre de la commune de Limete, Ernest Numbi Kasongo s'y est également rendu hier lundi à 8 heures du matin pendant qu'il y était, l'inspecteur provincial de la police/ville de Kinshasa, le général Oleko est également descendu sur les lieux avec une bonne poignée de policiers qui ont encerclé le lieu avant d'emporter ces deux colis encombrants.

Selon des témoignages recueillis sur place, ces malles contenaient 63 armes FA, 5 fusils UZI, un carton 42 KP 3035, 145 brassards de couleur rouge qui portaient la mention Gagneurs d'âmes lumière du Congo démocratique, 59 chargeurs FA, 62 chargeurs UZI, 2 sacs de raphia, 52 chaussettes bas dont chacune contenait 60 munitions.

De quoi donner la chair de poule aux personnes sensibles. Qui ont déposé ces deux malles à l'Institut agricole de Mombele ? Quelles sont les motivations qui les ont poussé à le faire, alors qu'une campagne d'échange d'arme contre 100 dollars Us est lancée depuis quelques jours dans la capitale par l'Ong PAREC du pasteur Ngoy Mulunda ? Quel message lancent-t-il à l'opinion ?

Il est encore trop tôt pour répondre à ces préoccupations. Mais l'enquête qui sera diligentée par les autorités compétentes va certainement éclairer la lanterne de l'opinion.