passeportLa carence de passeports se fait sentir en République démocratique du Congo depuis le début de cette année. C’est ainsi que l’ambassade de la RDC en France reste dans l’attente d’un lot de 265 passeports d’une valeur de 27.000 dollars américains pour faire face à plusieurs demandes formulées. Selon un document de cette ambassade remis à la presse, cette représentation diplomatique avait même dépêché à cette fin au ministère des Affaires étrangères (à Kinshasa : NDLR), un membre de son personnel. Cette précision contredit des informations faisant état d’un lot de passeports pré-signés surpris sur un ressortissant congolais à Paris par la police. A ce même sujet, le document indique que l’homme arrêté faisait partie d’une bande de délinquants congolais reconnus pour des forfaits de contrefaçon, au mois d’avril 2008. Pour se tirer d’affaires, il s’est réfugié derrière un argument fallacieux de coopération avec un diplomate de l’ambassade afin de justifier les documents consulaires saisis sur lui. L’un de ces documents est un passeport portant la signature imitée de la diplomate chancelière de l’ambassade de la RDC en France. Selon l’ambassade dont le communiqué porte la signature du chargé d’affaires intérimaire Jean Buesso Samba, le diplomate cité a dû répondre à la convocation de la police française le 2 octobre 2008 pour audition et perquisition de son domicile. En attendant la conclusion de l’enquête, le soupçon de complicité avec l’homme arrêté s’est déjà dissipé.