ErosionL’érosion Kinsuka en aval du camp colonel Tshatshi, la localité Mangungu, quartier Kinsuka-Pêcheurs, dans la commune de Ngaliema vient, à l’issue de la pluie qui s’est abattue dimanche dernier dans le coin, de progresser de quelques mètres, rapporte l’ACP. La progression de l’érosion s’est accompagnée des inondations et d’ensablement des maisons et boutiques dans les localités Mangungu et Molende. Par conséquent, l’espace habitable est devenu insalubre à cause des alluvions, notamment les sachets et les déchets provenant des fausses septiques dont les dalles ont été simplement emportées ou déplacées par les eaux de pluies. La population victime en appelle au gouvernement de faire pression sur la Regideso afin qu’elle réhabilite le caniveau d’évacuation des eaux de la station de pompage de Ngaliema délabré et qui est à la base de l’érosion. Des organismes humanitaires, elle sollicite le financement des travaux d’assainissement de deux localités Molende et Mangungu hébergeant à plus de 100 mille habitants.Par ailleurs, l’érosion n’est pas seulement un porte¬malheur, mais également porte¬bonheur car, elle a favorisé la vente du sable et des cailloux blancs aux chantiers en construction à travers le quartier. Les localités Mangungu et Molende, indique-t-on, sont comprises entre le camp colonel Tshatshi, l’avenue de l’Ecole et le camp des Médecins (MIMOSA) le long du fleuve Congo