Le Ministre des Affaires étrangères, Tambwe Mwamba, envisage un palliatif : « Je vais réunir un certain nombre d’ambassadeurs le lundi prochain, leur exposer la situation telle qu’elle est, afin que nous puissions trouver une formule transitoire pour les deux mois qui nous séparent de l’arrivée des passeports biométriques. La commande est entrain d’être exécutée. Le premier lot sera fourni à la fin du mois de mars. Nous commencerons le remplacement à partir du 1er avril. Nous allons remplacer, en priorité, les passeports semi biométriques, soit gratuitement, soit on leur fera payer la différence entre le prix officiel qu’ils ont payé au ministère des Affaires étrangères et le prix du passeport biométrique, qui va se situer autour de 100 dollars. »