Les  négociations entre le gouvernement de la République démocratique  du Congo (RDC) et les rebelles du Congrès national pour la défense du peuple (CNDP) ont repris mercredi à Nairobi, sous la médiation  de l'ONU et de l'Union africaine (UA), après une suspension  pendant les fêtes de fin d'année, rapporte l'ONU. 

     La session était présidée par le co-médiateur de l'UA,  l'ancien président de Tanzanie Benjamin Mkapa, en l'absence du co- médiateur de l'ONU, l'ancien président du Nigéria, Olusegun  Obasanjo, qui mène actuellement des consultations dans la région.  M.Obasanjo doit arriver à Nairobi vendredi, selon le service  d'information de l'ONU. 

     M. Mkapa a affirmé mercredi que les chefs d'Etat de la région  des Grands lacs vont se réunir à la mi-janvier pour s'informer des progrès réalisés et des obstacles qui subsistent et indiquer les  orientations sur ce qui devrait être fait. 

     L'ancien président tanzanien a également appelé Kinshasa et le CNDP à s'entendre sur un cessez-le-feu formel. 

     La précédente session de pourparlers a abouti à des documents  de procédure qui, selon M. Mkapa, devraient permettre aux deux  parties d'entrer dans "des discussions sur le fond".