L’ancien président nigérian Olusegun Obasanjo, mandaté par les Nations Unies a ouvert, à huis clos, le dernier round des concertations entre le CNDP et le gouvernement congolais ce samedi à Nairobi, en présence du ministre kenyan des Affaires étrangères. Ce dernier, représentant du pays hôte, a rappelé aux deux parties tout l’espoir que fonde la région des Grands Lacs sur la signature d’un accord de paix

Le ministre kenyan des Affaires étrangères, Moïse Wetangula, appelle les deux parties à suivre l’exemple du Ghana et de la Zambie : « Nous savons que les négociations durent longtemps et rencontrent beaucoup d’obstacles. Mais le Kenya étant le pays hôte, il souhaite voir ces négociations évoluer pour que le peuple congolais se réjouisse cette année des résolutions qui sortiront de Nairobi. Nous demandons également à nos frères de la RDC de s’inspirer de l’exemple des élections qui ont eu lieu au Ghana et en Zambie, élections qui ont sorti de nouveaux présidents avec de faibles écarts sans qu’il y ait recours aux armes. Nous voulons qu’ils sachent que la guerre n’amène rien. C’est plutôt le dialogue qui amène la paix et la paix conduit au développement »

Source : Okapi/Kinshasa