drapeauDans le compte-rendu fait à l’issue de cette réunion par le ministre de la communication et des médias et porte-parole du gouvernement, Lambert Mende Omalanga, le conseil des ministres, après avoir reçu le rapport du ministre de la Défense sur les travaux de la réunion mixte avec son homologue rwandais à Gisenyi et à Kinshasa, a décidé de convier les officiers de renseignements rwandais à cette opération pour une mission d’observation. Le gouvernement a lancé à cette occasion, un appel pathétique aux leaders politiques et sociaux des espaces perturbés de la partie septentrionale du pays, les invitant à prendre en mains leurs responsabilités et à conformer leurs actions et mots d’ordre à leurs bases respectives aux intérêts nationaux que sont la paix, la sécurité et la convivialité intercommunautaire.

Le gouvernement leur demande de ne pas manipuler les frustrations nées de la situation conflictuelle récurrente pour servir leurs ambitions personnelles. Un groupe de travail a été mis sur pied pour approfondir les contours d’un schéma de consolidation de la paix par rapport du leadership local. En ce qui concerne la situation économique en 2008 et les perspectives pour l’année 2009, le conseil des ministres a noté des contre-performances qui ont ébranlé durement l’économie en 2008 et la nécessité des mesures courageuses à entreprendre dès le premier trimestre 2009.

Dans ce contexte, un plan de trésorerie et un plan d’engagement budgétaire ont été approuvés pour permettre au gouvernement de lutter contre les effets délétères de la crise financière internationale. Deux mesures accompagnent ces plans à savoir : Aucune dépense ne sera effectuée en dehors du plan de trésorerie et du plan d’engagement budgétaire ; le comité des urgences des ministères des Finances et du Budget n’examinera que les dépenses liées aux catastrophes naturelles, agressions extérieures, conflits armés ou épidémies.

Le gouverneur de la Banque centrale du Congo, invité à ce conseil, a plaidé pour une politique monétaire prudente et proactive pour stabiliser le marché des changes qui s’est emballé et en élaborer les grandes lignes tout en dénonçant les manœuvres spéculatives.

Dans le cadre de la lutte contre l’impunité et la corruption, le conseil des ministres a réitéré son soutien à l’action entreprise par le ministre de la Justice et lui a recommandé de poursuivre l’opération de lutte contre la corruption et de sévir contre tous les dysfonctionnements observés dans le chef du personnel des services relevant de son secteur au cours de ces procédures.

Nomination des nouveaux responsables de la police judiciaire des parquets MM. Nogy Muswele et Christophe Ndongo Nzita ont été nommés lundi respectivement inspecteur général de la police judiciaire des parquets et inspecteur général adjoint, aux termes de l’arrêté ministériel signé le 12 janvier 2009 par le ministre de la Justice, Luzolo Bambi Lessa.

Cette désignation de nouveaux responsables de la police judiciaire des parquets entre dans le cadre de la redynamisation de ce corps et surtout de la mission confiée au ministère de la Justice de combattre efficacement la lutte contre l’impunité et contre la corruption, renseigne-t-on.