C'est confirmé. La majorité présidentielle qui a boycotté lundi la séance d'ouverture de la session ordinaire de mars de l'Assemblée nationale, sera présente à la prochaine plénière. Et même à la conférence de présidents pour discuter de l'ordre du jour de la présente session

La décision de l'AMP a été prise le même lundi au cours d'une réunion de la plate-forme. Les députés de la majorité participeront bel et bien à la prochaine plénière de la chambre basse. Et, en même temps, le mécanisme de la déchéance de Vital Kamerhe du perchoir du bureau de cette institution est enclaché, a confirmé à Radio Okapi Aubin Minaku, l'actuel porte-parole de l'AMP.

"Nous allons présenter les griefs portés à sa charge devant la plénière de l'Assemblée nationale, il y aura un débat, et au terme de ce débat, nous allons voter/em>". A la question de savoir la majorité parlementaire se présentera également à la conférence de présidents que dirigera Kamerhe, Aubin Minaku a répondu : " Nous ne sommes pas là, nous AMP, pour casser notre Assemblée nationale. Oui, il n'est pas exclu que nous puissions revendiquer nos droits au niveau de la conférence de présidemts."

Source : okapi