Deplac_sC’est le bilan d’une incursion des rebelles LRA menée jeudi dans la localité de Yanguma et dans les petits villages périphériques de la cité de Nyangara, un territoire situé à plus de 600 kilomètres au nord-est de Kisangani en province orientale. D’après la société civile locale, tous les villages attaqués se sont vidés de leurs habitants

Ces villages ont été attaqués dans l’après-midi, au moment où la plupart des personnes actives se trouvaient encore aux champs. D’après un témoin, qui a perdu son grand père et deux cousins, la majorité des victimes sont des vieillards. La même source précise que 7 personnes ont été massacrées à coups de machette dans la localité de Yanguma, et 5 autres, dans les mêmes circonstances, dans un village à 3 kilomètres de la cité de Nyangara.

La société civile locale, qui confirme le fait, souligne par ailleurs que 40 personnes ont été enlevées, dont 20 enfants âgés de 10 à 11 ans. Toujours selon la même source, le reste des habitants de Yanguma et ceux des villages attaqués, prise de peur, ont abandonné leurs domiciles pour se retirer dans d’autres villages, dont Ndingba, à 15 kilomètres de Nyangara. Certains se sont tout simplement réfugiés dans la forêt, pendant que d’autres ont préféré prendre la route pour se rendre au poste d’Etat de Rungu, dans le territoire de Wamba, et vers Isiro, chef lieu du territoire de Haut Uélé.

Source : Okapi