Fdlr_reunionDes militaires sud-soudanais violent l’accord bilatéral signé le 28 février 2008 entre la République démocratique du Congo et le Sud- Soudan par leur présence dans le village congolais de Kimba, à plus de 350 kilomètres au Nord de Bunia, en territoire d’Aru.

Selon le chef de la collectivité de Kakwa qui dénonce cette présence, ces officiers du Sud-Soudan disposent des maisons dans ce village et traversent la frontière avec leurs armes, en violation de l’accord leur interdisant le port d’armes en terre congolaise.

A en croire la radio onusienne qui rapporte la nouvelle, M. Likambo Araba, chef de collectivité de Kakwa, explique la présence de ces officiers sud-soudanais : « Nous déplorons le fait qu’ils [Ndlr : officiers sud-soudanais] ont construit chez nous, mais ils ne veulent pas se soumettre à l’administration congolaise, de façon qu’ils sont établis jusqu`à un kilomètre, ils ont occupé cette portion de terre qu’ils confisquent. Ils considèrent avec conviction qu’ils sont chez eux. Ces officiers soudanais n’acceptent pas que nos éléments de la police des frontières qui sont installés justement aussi dans la même bande puissent circuler avec des armes. Il y a l’intangibilité des frontières avec ce pays voisin. Voilà ce que nous sommes en train de déplorer »

Par ailleurs, une rencontre bilatérale entre les autorités congolaises de la province Orientale et leurs homologues du district voisin de Morobu au Sud-Soudan est prévue dans les prochains jours pour régler cette situation. La date exacte de la rencontre n’est pas encore annoncée. La situation que connaît la RDC en général et la Province Orientale en particulier, laissent la plupart des Congolais perplexes. Parce que les pays voisins du Nord, de l’Est et de l’Ouest cherchent à occuper le territoire congolais par la force afin de mieux exploiter les potentiels dont regorge notre pays. Pour ce qui concerne la province Orientale, on se rappellera que les rebelles ougandais de la LRA y ont installé leur quartier général et déployé des soldats qui affrontent l’armée régulière de l’Ouganda. Comme si cela ne suffisait pas, les pasteurs «Mbororo» venus des pays limitrophes se sont installés fortement avec leurs armes et bétails dans le Nord de la province. On ne peut plus s’expliquer aujourd’hui le fait que les officiers du Sud-Soudan viennent occuper impunément une portion de la même province. A la diplomatie congolaise de se déployer pour mettre fin à cette anarchie, car la RDC est un pays libre et souverain.