NkundabatwareGISENYI, Rwanda - Le général rebelle congolais Laurent Nkunda intente des poursuites contre le Rwanda pour arrestation arbitraire, mais il sera en dernier lieu extradé en République démocratique du Congo (RCD) où il est recherché pour crimes de guerre, selon un responsable rwandais.

Les autorités rwandaises ont placé Nkunda en résidence surveillée en janvier après l'avoir arrêté. L'officier rebelle est poursuivi en RDC pour des crimes commis au cours de cinq années d'insurrection dans l'Est congolais.

"Sa demande est examinée par un tribunal aujourd'hui à Gisenyi. Cela n'a rien à voir avec l'extradition", a déclaré vendredi à Reuters Yoland Makolo, porte-parole du président rwandais Paul Kagamé. "Il a été interpellé dans des conditions de guerre (...) Tôt ou tard, il sera extradé", a ajouté Makolo.

L'arrestation de Nkunda a été interprétée comme le résultat d'un accord entre le Rwanda et la RDC qui a permis aux Rwandais de participer à une opération militaire conjointe contre les rebelles hutus des Forces démocratiques pour la libération du Rwanda (FDLR), qui sont au coeur du conflit de l'Est congolais.

Tharcisse Karugarama, ministre rwandais de la Justice, a déclaré que le cas de Nkunda était inhabituel et devait être traité avec précaution.

"Il n'est pas courant qu'un général d'un Etat se retrouve devant le tribunal d'un autre", a-t-il dit à Reuters. "Ce qui arrive à Nkunda au Rwanda ou au Congo peut avoir un impact positif ou négatif sur l'évolution de la paix dans la région.

Kinshasa cherche à traduire en justice Nkunda, rebelle tutsi congolais, pour massacres, viols et recrutement d'enfants soldats. Il n'a encore fait l'objet d'aucune inculpation formelle au Rwanda.

Source : Reuters