Deplac_sDe nombreux déplacés sont signalés à Walikale-centre depuis vendredi. Selon la société civile de ce territoire, ce sont les habitants de la localité Busurungi, en groupement Waloa Loanda, théâtre récemment de l'attaque des combattants FDLR. Pendant ce temps, dans le même territoire, la situation humanitaire et sécuritaire reste déplorable dans le groupement d’Ihana

D’après des sources locales, ces populations étaient concentrées à Hombo, sur l’axe Walikale-Bukavu. Leur fuite est consécutive aux rumeurs faisant état d’éventuelles attaques des FDLR à Hombo. Ainsi, plusieurs familles de déplacés sont concentrées à Kakuku, à 6 kilomètres de Walikale, d’autres à Mubaraka. Une autre vague de déplacés est arrivée à Walikale.

Par ailleurs, dans le groupement d’ Ihana , la situation sécuritaire et humanitaire reste déplorable, affirment les responsables coutumiers. Selon eux, trois civils dont deux marchands, ont été tués au courant de la semaine par les militaires des FARDC à Migote et à Kangere. Ces civils sont accusés d’être de mèche avec les combattants FDLR, affirme la même source. Information réfutée par les responsables militaires des FARDC dans la région.

Sur le plan humanitaire, des cas de diarrhée sont actuellement signalés à Kibua où sont concentrées de nombreuses familles, fuyant les exactions des FDLR et des soldats loyalistes, indiquent les responsables coutumiers d’Ihana. Deux enfants sont morts de diarrhée jeudi dernier par manque d’assistance, confirme la même source.