CEICette opération démarre effectivement ce dimanche 7 juin sur toute l’étendue de la ville de Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo. A cet effet, le président de la Commission électorale indépendante, CEI, a exhorté samedi les responsables des formations politiques à participer massivement à cette opération. Opération qui durera 60 jours. Quant à l'accréditation des témoins des partis politiques dans les centres d’inscription, elle est prorogée d’une semaine, a indiqué l’abbé Malu Malu

Plusieurs domaines sont concernés par la révision du fichier électoral. Il s’agit notamment, selon le président de la CEI, d’identifier les nouveaux électeurs majeurs 2009 et les futurs majeurs 2011, les déclassés, c’est-à-dire ceux qui ont perdu leur carte d’électeur, car, dit-il, c’est une obligation civique parce que cette carte tient lieu de pièce d’identité provisoire. Le vote, lui, est libre. « C’est maintenant qu’il faut être vigilant. L’enrôlement des électeurs est d’abord une affaire des partis politiques. Il ne faut pas se réveiller en retard », a recommandé l’abbé Malu Malu aux responsables des partis politiques. « Tout électeur qui remplit les conditions d’électeur selon la loi, a l’obligation, s’il est nouveau, d’aller à la révision du fichier électoral. Nous prolongeons d’une semaine, l’accréditation des témoins des partis politiques parce que, visiblement, tous les témoins ne sont pas encore passés aux lieux d’accréditation », a expliqué le président de la CEI.
De leur côté, les représentants des partis politiques ont confirmé leur participation à cette opération. Parmi eux, l’UDPS s’est engagée à envoyer la liste de ses témoins dès ce lundi 8 juin. «Il nous a été demandé de déposer la liste de témoins, nous allons l’examiner et lundi, nous pourrons la déposer, il n’y a pas de problème », a déclaré Mayay Nkumu, le représentant de l’UDPS.

Il faut par ailleurs rappeler que 143 centres d’inscription sont retenus pour cette opération dans la capitale. 18 millions de cartes d’électeur sur les 31 millions commandées sont déjà disponibles.


Source : Okapi/Kinshasa