Le système bancaire congolais doit devenir plus performant et compétitif dans les transactions par rapport aux institutions monétaires internationales. C’est ce que le gouverneur de la Banque centrale du Congo (BCC) a déclaré à Goma mercredi dernier lors d’une rencontre avec les opérateurs économiques et responsables des banques et institutions de micro finances de deux Kivu

Ce qui nécessite une réforme dans le secteur. Selon Jean Claude Masangu, le programme de cette réforme sera mis en application d’ici deux ans. A terme, le nouveau système de paiement permettra d’avoir des opérations bancaires en temps réel sur toute l’étendue du territoire national, d’être compatible avec les systèmes opérationnels dans les organisations régionales telles que la SADC et le Comesa, et d’introduire dans le circuit bancaire la monétique, avec notamment les cartes bancaires et les cartes de crédit, a expliqué le gouverneur de la BCC. Jean Claude Masangu a ainsi invité les opérateurs économiques du pays à se préparer à ces changements qui seront, a-t-il rassuré, bénéfiques pour le gouvernement et pour les hommes d’affaires eux-mêmes.

Actuellement, plusieurs investisseurs congolais, particulièrement ceux de l’Est de la RDC, continuent à travailler avec les banques étrangères. Ce qui ne permet pas, a souligné le patron de l’Institut d’émission, de résoudre le problème monétaire et la crise financière au Congo.

Source : Okapi