MuzitoLe Premier ministre saisi de l’affaire de l’interdiction des vols Hewa Bora Airways sur la ligne Kinshasa-Bruxelles, a reçu tour à tour le directeur de cette compagnie et l’ambassadeur de Belgique en RDC qui a réaffirmé les accords aériens entre Hewa Bora et le gouvernement belge.

Le Premier ministre Adolphe Muzito a échangé, mercredi à la Primature avec l’Ambassadeur de Belgique en RDC, M. Dominique Struye de Swelande et le PDG de la compagnie Hewa Bora, M. Stravos Papaiouanou, au sujet des manoeuvres que mènerait la Belgique pour empêcher la compagnie aérienne Hewa Bora d’effectuer des vols vers la Belgique.

Lors de ces entretiens, M. Adolphe Muzito a exprimé le voeu de voir les compagnies aériennes congolaises notamment Hewa Bora exploiter l’espace aérien belge au même titre que SN Brussels atterrit à Kinshasa sans problème. Dans cette perspective, le Premier ministre s’est prononcé pour une solution rapide de ce différend, de sorte que les passagers possédant les titres de voyage d’Hewa Bora se trouvant actuellement à Kinshasa pour Bruxelles, effectuent leur voyage et vice-versa.


« Pour sa part, le diplomate belge a assuré que jusqu’à ce jour, aucune interdiction de la part de son gouvernement ne frappe une quelconque société aérienne congolaise de faire atterrir ses avions à Bruxelles ». Il a indiqué que les relations de coopération entre Kinshasa et Bruxelles sont au beau fixe. Les deux parties, a-t­-il ajouté,    multiplient les contacts en vue de renforcer cette coopération. S’agissant des accords signés entre Hewa Bora et son gouvernement, a-t­-il précisé, ils demeurent valables ».

Quant à M. Stravos, il a fait part de l’existence des écrits se rapportant à cette interdiction. Il a saisi l’opportunité de cette rencontre pour remercier le Premier ministre Adolphe Muzito de son implication personnelle en vue de dénouer rapidement cette crise. Il a souhaité que les autorités beiges respectent les accords signés et prennent en considération les sociétés aériennes congolaises. Actuellement « Hewa Bora » qui atterrissait à Bruxelles sous licence de la République de Sao Tome et Principe, s’est vue retirer cette licence sur insistance de la Belgique auprès de ce pays », selon le PDG Stravos.

Les travailleurs de Hewa Bora organisent un sit in à la Primature

Les travailleurs de la Compagnie aérienne congolaise Hewa Bora ont organisé un sit-in mercredi devant le cabinet du Premier ministre pour plaider leur cause, en demandant l’implication totale du gouvernement dans la résolution du différend qui oppose leur société au gouvernement belge.

Hewa Bora Airways qui, depuis septembre 2009, a repris l’exploitation de cette ligne, « en voit de toutes les couleurs », a laissé entendre le président délégué général de cette entreprise Stavros Papaioannou à l’issue de l’audience. Il a profité de l’occasion pour appeler les autorités du pays à ne pas laisser cette unique compagnie qui exploite actuellement la ligne Europe, s’écrouler.

Selon M. Stavros, les accords signés par la compagnie belge SN Bruxelles Airlines autorisent l’exploitation de 5 vois par semaine. Profitant de l’inexistence des compagnies aériennes congolaises, elle exploite 7 vols par semaine. La compagnie belge, a soutenu M. Stavros, trouve en RDC une aubaine, avec plus de 90% de la clientèle congolaise.

Hewa Bora, a-t-il indiqué en outre, a repris l’exploitation de cette ligne Kinshasa-Bruxelles grâce à un accord de partenariat avec une firme des Emirats Arabes Unis « RAK AIR WAYS ». L’aéronef que son entreprise utilise pour exploiter cette ligne, avait subi tous les contrôles qui ont été satisfaisants et répond    aux normes requises en la matière de l’aviation civile.

Source : Acp