carte_kIVUCrise politique au sein de la structure provinciale de l’Alliance pour la majorité présidentielle, AMP/ Nord Kivu, à la suite du désaveu, mardi, du député Nkuba par le groupe de présidents des partis membres de la plate-forme. Ce groupe reproche au député’de n'avoir pas protégé le gouverneur Julien Paluku après que ce dernier ait été cité dans l’affaire assassinat de Ngezayo

       

Le groupe de présidents des partis membres de l’AMP appuie la démission du député Nkuba Kahombo de ses fonctions de coordinateur provincial de l’AMP/Nord Kivu. Les présidents ont choisi le coordinateur adjoint Kakule Evariste pour assurer l’intérim à la coordination de l'AMP/Nord Kivu, jusqu’à l’avis de la hiérarchie de l’AMP à Kinshasa. Ils accusent le député NKuba Kaombo d’avoir signé la motion de censure contre le gouvernement provincial dirigé par un membre de l’alliance. Ce qui, pour eux, constitue une violation des textes de la plate-forme. Cette décision prise à l’issue d’une rencontre mardi dernier à la résidence officielle du gouverneur de province du Nord Kivu, Julien Paluku. Ce dernier se garde de tout commentaire

Kakule Evariste, nommé coordinateur provincial ad intérim de l’AMP par ce groupe  explique la décision : « Cette motion là c’est ce que nous avions appelé imprudence politique. Il est député mais il doit savoir qu’il devrait protéger l’autorité morale qui est notre gouverneur Julien Paluku »
Le coordinateur provincial déchu et le secrétaire exécutif du PPRD/Nord Kivu, de leur côté, ignorent, sur toute la ligne, la décision qui, pour eux, n’est qu’une manipulation politique : «Les présidents sont manipulés par le gouverneur. Nous avons été installés par le haute hiérarchie de l’AMP/nationale. C’est cette même hiérarchie qui peut prendre des mesures contre nous. Et le gouverneur le sait », estime le député Nkuba, soutenu par le secrétaire exécutif du PPRD/Nord Kivu.

Pour rappel, les avocats de la famille Ngezayo ont cité des personnes impliquées dans le dossier d'assassinat de feu Ngezayo, lors d’un point de presse tenu jeudi Kinshasa. Parmi les personnes citées, figurait le gouverneur de la province du Nord Kivu, Julien Paluku. Albert Prigogine Ngezayo, homme d'affaires congolais, a été assassiné à Goma le 13 mars 2008.

source : okapi