Le signal de Radio France internationale (RFI) a été rétabli, lundi 9 janvier après midi. Il avait été coupé, depuis dix jours, par les autorités congolaises qui l’accusaient de diffuser «des messages d’incitation à la haine». Le ministère de la Communication et Médias, Lambert Mende, invite RFI au respect des lois de la RDC.

Lambert Mende a expliqué à Radio Okapi :

«La décision portait sur une suspension de sept jours. C’est terminé ! Nous avons appliqué la mesure que le CSAC (Conseil supérieur de l’audiovisuel et de la communication) avait prise. RFI revient donc dans les ondes congolaises, soumise, comme toutes les autres entreprises des médias, aux lois congolaises

Si la radio française respecte son cahier des charges, lois et le contrat qui le lie au gouvernement de la RDC, a assuré le ministre Mende, «aucune mesure contraire ne sera prise». Sa suspension avait été pris le 31 décembre, selon lui, en réaction au non respect du cahier des charges ou des lois de la République.

Dans un communiqué publié vendredi 6 janvier, l’ONG La Voix des sans voix (VSV) avait dénoncé l’interruption du signal de RFI et exigé son rétablissement, estimant que cette décision violait la liberté de la presse et le droit à l’information.

Cependant, Radiotélévision Lisanga (RLTV) et New Canal futur, deux medias nationaux proches de l’opposition, restent toujours suspendus d’émission. A ce propos, Lambert Mende a expliqué que la situation de RLTV devrait être tranchée par une décision de justice. Alors que New Canal futur, a-t-il poursuivi, devrait encore normaliser sa situation administrative au niveau du ministère de la communication. 

Source/Okapi