BrazzavilleKinshasa tire les leçons de l'explosion du dépôt de Mpila au Congo-Brazzaville. En effet, cette triste et macabre actualité, repose avec une acquitté particulière, la question de la sécurisation des installations militaires. Tout comme elle repose la question de l'hébergement des militaires ainsi que leur familles. A Kinshasa, les hommes en armes sont obligés de se loger hors des camps militaires et bien souvent, ils conservent leurs armes. Ce qui parfois, crée ou provoque un sentiment d'insécurité.
A kinshasa, les camps militaires sont situés au coeur des cités. c'est le cas du camp Tshatshi et Kokolo au passage, dont le dépôt a déjà pris feu une première fois. cette proximité entre les civiles et les militaires, rend parfois délicates, le cloisonnement des infos et/ou des tactiques militaires. A l'heure où le Chef de l'Etat inaugure son dernier mandat, l'amélioration du quotidien des congolais dont les militaires font partie intégrante, devrait faire partie des priorités d nouveau gouvernement en gestation. C'est une excellente initiative que vient de prendre les autorités de Kinshasa, mais c'est dommage que cette dernière arrive à la suite d'un si grave accident, est fort dommageable, car gouverner c'est aussi prévoir.